Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


8 Mars 2012: Le Monde des femmes est coupé en Deux

Publié par Ndouné sur 12 Mars 2012, 03:19am

Catégories : #Opinion

Le-Monde-des-femmes-est-coupe-en-Deux.gifBonne fête a' toutes les femmes pour l'occasion de la journée internationale de femme. J'aurais voulu écrire cet article le jour J mais hélas le temps m'a fait défaut. C'est aujourd'hui le 10 Mars que je trouve l'occasion de vous rédiger cette missive.

Toute personne consciente peut malheureusement constater que le monde des femmes est coupé en deux même en ce 21ieme siècle. D'un coté, les femmes occidentales, qui poursuivent leurs fulgurantes avancées dans presque tous les domaines. De l'autre, des millions de femmes maintenues dans l'ignorance, la pauvreté et l'oppression, notamment dans le tiers-monde subsaharien et dans le monde arabe.

En Afrique noir, la situation des femmes n'a pas changé. Cela est désespérant mais moins désespérant que le recul que l'on constate dans le monde arabe. Car la', non seulement il n'y a pas progrès, il y'a recul. Pour les naïfs qui croyaient que le Printemps arabe annonçait une ère de liberté pour les femmes autant que pour les hommes, la déception a été brutale. 

En Tunisie, La "révolution du jasmin" a mené au pouvoir un parti islamiste qui, tout modéré soit-il par rapport au salafisme ou au talibanisme, fera reculer les droits de la femme tunisienne. Sous le régime autoritaire et corrompu mais laïque de Ben Ali, les plus émancipées du monde arabe et dont le statut, au moins dans les villes, était assez comparable a' celui des femmes occidentales (françaises, britanniques, américaines...). Par exemple, On apprend que A l'université de Manouba, les salafistes, minoritaires mais très actifs viennent de limoger la jeune femme qui dirigeait la radio étudiante "parce qu'une femme n'a pas la capacité intellectuelle" pour cette fonction. D'autres cas similaires vont suivre sans l'ombre de doute.

Dans la Libye "libérée" ou' la dictature et la Dynastie de Kadhafi avaient au moins  ceci de positif que les femmes jouissaient de l'égalité des droits, la première initiative du nouveau gouvernement a été d'annoncer le retour mariages forcés, répudiation de l'épouse, partage inégal de l'héritage, exclusion des femmes de la sphère sociale.

C'est en Égypte que la répression des femmes a été la plus violente. Le nouveau parlement ne compte que 10 femmes sur 508 députés (54 de moins sous la Dynastie de Moubarak). Mais il y'a pire que la sous représentation politique. Le 8 Mars 2011, un mois après la révolution de la place Tahrir, quelques centaines des femmes ont organisé une marche pour fêter la journée des femmes. Le long du parcours, elles ont été copieusement insultées par des hommes qui les sommaient de rentrer au foyer. Le lendemain, après un sit-in ou' participaient aussi des hommes, les militaires ont réservé un traitement spécial aux femmes qu'ils avaient arrêtées. Elles ont été emmenées dans un local de musée national qui borde la place, et ont été battues et torturées avec des électrodes. Après quoi elles furent transférées dans une prison militaire ou' un médecin leur a fait passer le "test de virginité".

Toute personne intellectuelle, consciente, civilisée et instruite condamne l'exclusion de la sphère sociale de la femme mais en Occident (Europe et Amérique) il y'a un phénomène grave qui se propage depuis le début de l'an 2000. Le problème de la quête de minceur. Bien des femmes passent certaines journées spéciales de leur vie l'estomac vide dans l'espoir de perdre de poids ou de ne pas grossir. Plusieurs femmes se réveillent et se regardent dans le miroir profondément convaincues d'une grasse laideur. Certaines se refugient dans la nourriture pour panser la morsure a' vif que chaque matin leur inflige, pour remplir le vide, pour s'y cacher. La plupart s'en veulent a' mort, se détestent silencieusement. Certaines se font vomir, essaient de se purger de cette nourriture qui est a' la fois leur baume et leur torture. D'autres regardent tout simplement leur frigidaire en pleurant, convaincues que la liberté de manger normalement, librement, est réservée aux autres.

La quête de minceur est une menace de mort. Les remettre "dans la vie" est une tache d'une délicatesse infinie. Leur mal est un long paradoxe. Le vide leur estomac et de leurs cotes les remplit. Elles veulent prendre moins de place pour s'imposer et affirmer leur identité. Elles jouent avec la mort, car c'est ainsi qu'elles tiennent a' vivre leur vie. Un autre des paradoxes des troubles du comportement alimentaire comme l'anorexie, la boulimie ou' la quête de la minceur est une alternance de fringales incontrôlées et de rejets de ce qui a été ingurgité par les laxatifs ou les vomissements...c'est qu'autant ces dérangements sont associés aux exigences de notre monde moderne hyperperfermant et obsédé par la minceur, autant ils réclament. Ceci dit, la femme fait face a' des difficultés énormes partout dans le monde.

Pourquoi la plupart des femmes occidentales sont-elles prêtes a’ perdre de poids ?  Parce qu’elles veulent ressembler a’ un idéal inatteignable dictée par la société occidentale. (Attention: Il y'a exception. Ce n'est pas tous les hommes qui pensent que la minceur est nécessairement synonyme a' la beauté féminine). La vie nous amène déjà son lot de stress et d'épreuves, pourquoi en rajouter d'autres surtout des histoires farfelues comme celle de la recherche de la minceur a' tout prix ?

Les hommes désirons-nous vraiment que nos femmes, sœurs et blondes ressemblent a'  la poupée "Barbie" ? Je voudrais reprendre les propos d'un humoriste: Si on transformait la poupée Barbie en chair et en os, on créerait une asperge de 8 pieds 3 pouces ne pesant que 117 livres (dont 35 pour les seins). Avec de tels attributs, elle tomberait constamment par en avant. Bref, les femmes devraient être elles-mêmes. Il est indéniable qu'il existe en Occident un problème d'obésité. Mais il est également vrai que l'idéal de la femme véhiculé dans la société occidentale fait en sorte que des femmes normales se sentent grosses. Chères amies et sœurs, essayez d'être vous-mêmes et sachez, mesdames et mesdemoiselles,  que vos maris, copains, pères, frères et oncles vous aiment comme vous-êtes. Merci pour votre lecture et je vous dit une fois de plus "Bonne fête du 8 Mars 2012" Take care ladies.

Votre ami et frère,
Mahadjir.Fils
Amérique du Nord
www.enfantdutchad.com

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents