Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Affaire Habré : Le juge de la Cour de la Cedeao a rabroué le faux avocat de l’Etat du Sénégal

Publié par Ndouné sur 14 Juin 2013, 05:39am

Catégories : #Justice

HH.1988.jpgDevant les instances de la CEDEAO, le professeur Alioune Sall a été démasqué par les avocats de l’ex-président Hissein Habré pour faux et usage de faux exercice du métier d’avocat.
En pleine séance, il lui a été demandé de présenter ses attributs, chose qu’il a finie par avouer publiquement. “Il n’est pas avocat, et n’est pas inscrit aux barreaux comme tels “.  Rappelons que le président Habré avait traduit l’Etat du Sénégal en justice pour violation de ses droits.
Pour un coup d’éclat, ce fut un coup de maître des avocats du Président HABRE. Ce 12 juin 2013, le professeur Alioune Sall ne l’oubliera pas de sitôt. Que s’est –il passé devant la Cour de justice de la CEDEAO ? L’Etat du Sénégal devait répondre à la plainte déposée par la défense du Président Habré concernant les chambres africaines et la tenue du procès. Les avocats de la défense posent une exception préjudicielle sur la qualité de M. Alioune Sall à exercer le métier d’avocat et demandent à ce dernier, de décliner à la Cour les preuves de son autorisation d’exercer ce métier, son inscription au barreau de Dakar, son numéro matricule etc… Bissimillah Rahmane Rahime ! Le professeur complètement désemparé, garda le silence un moment, devant les juges, encore plus ébahis. Rappelons que le fameux professeur et désormais faux avocat avait déjà plaidé devant la même Cour dans la même affaire. Mieux, il était, aussi, à la Cour Internationale de Justice de la Haye dans l’affaire Sénégal-Belgique au sujet du même dossier.
Coup de tonnerre à Abuja, la salle attend la réponse d’Alioune SALL. Il avoue, ne pas avoir qualité pour exercer le métier d’avocat, n’être pas inscrit au barreau de Dakar. Dès lors, la porte du tribunal lui est indiquée, le monde s’effondre sous les pieds du professeur Alioune Sall et l’Etat du Sénégal gravement éclaboussé par cette entourloupe honteuse et indigne. Alioune SALL n’avait même pas qualité pour exercer au Sénégal.
La cour a demandé aux deux parties de déposer leur mémoire. Et le verdict sera connu au cours du mois de juillet.
Source : Dakaractu.com
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents