Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Burkina Faso :La grogne des militaires gagne Bobo-Dioulasso

Publié par Ndouné sur 2 Juin 2011, 04:06am

Catégories : #Afrique

bobo-28-9a39e.jpgAprès Kaya, Dori, Tenkodogo et Dedougou dans la nuit du 30 au 31 mai dernier, des tirs nourris d’armes automatiques ont été entendus dans la nuit de mardi 31 mai au mercredi 1er juin 2011 à Bobo-Dioulasso, épargnée jusque-là par les différentes mutineries à travers le pays. Des militaires sont sortis de leurs casernes en tirant en l’air et se sont livrés à des pillages.

Les petits commerçants de portables et des super marchés ont fait les frais des militaires en colère. Certains établissements scolaires ont libéré les élèves par mesure de sécurité, a-t-on constaté ce mercredi. Selon des sources proches des mutins, les militaires en colère disent ne pas être satisfaits des revendications qu’ils ont posées et dont les autorités avaient promis le règlement pour la fin du mois de mai. Ce matin encore des commerçants ont assisté, impuissants au saccage des boutiques et des supermarchés de Bobo Dioulasso.

Selon un témoin, « il y a eu des tirs à l’arme légère toute la nuit. Entre temps, il y a eu deux coups de canon. Il y en a qui ont fait peur à tout le quartier, il y avait facilement une centaine de militaires en ville... ». Quelques dizaines de jeunes ont crié leur colère contre les manifestants ce matin sur l’une des principales artères de la ville. Les commerçants sont, eux aussi, furieux et les autorités tentent de calmer tout le monde. Samedi 29 avril, le Premier ministre s’était rendu à Bobo Dioulasso pour écouter les doléances des populations. Cette nouvelle grogne au sein de l’armée intervient vingt-quatre heures après une série de mutinerie dans le nord du pays.

Dans la nuit de dimanche à lundi, quatre villes (Kaya, Dori, Tenkodogo et Dedougou) qui abritent des casernes militaires ont vécu les scènes de tirs pour les unes et de pillages pour les autres. A Dori (260 km au nord de Ouagadougou), trois personnes ont été blessées par des balles perdues, ont indiqué des sources médicales.

Source: Le Faso.net

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents