Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Côte d’Ivoire : Après l’échec de la rébellion à Abidjan, la France s’active ouvertement

Publié par Ndouné sur 3 Avril 2011, 01:27am

Catégories : #Françafrique

LIcorne-Onuci-dans-la-rebellion-contre-la-cote-d-ivoire.pngABIDJAN – Des hélicoptères de la force française Licorne basée en Côte d’Ivoire effectuaient des patrouilles samedi après-midi dans le ciel des différents quartiers d’Abidjan après y avoir positionné, selon plusieurs témoins, des soldats français et des combattants rebelles.

Cette action, aux dires d’un officier de l’armée ivoirienne joint par téléphone, viserait à empêcher « tout mouvement de convergence des patriotes » ivoiriens vers la résidence du Président à Cocody ou encore vers le Palais présidentiel au Plateau où les forces françaises auraient l’intention d’entrer en action « dans quelques heures » précise l’officier.

De nombreux jeunes étaient cependant déjà rassemblés en fin d’après-midi devant la résidence du Président Laurent Gbagbo à Cocody, où aucun échange de coup de feu n’était observé, a pu constater un journaliste de Directscoop. Au même moment, à Yopougon, des jeunes sortaient en grand nombre et disaient marcher « vers le plateau » a constaté un autre journaliste de Directscoop.

Si les partisans d’Alassane Ouattara appuyés par leurs alliés, ont occupé sans résistance des villes de l’intérieur du pays, leur offensive dans la capitale économique s’est heurtée, vendredi, à une farouche opposition des Forces de défense et de sécurité (FDS) et s’est, en définitive, soldée par un échec ainsi que l’abandon du Golf Hotel par Ouattara et ses troupes.

A l’issue d’une réunion tenue le même jour à l’Elysée sur les événements en Côte d’Ivoire, Nicolas Sarkozy a estimé qu’ « il est urgent de mettre un terme définitif à la crise (ivoirienne) » tandis que son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé déclarait, samedi à Bordeaux, que « Gbagbo vit ses derniers jours de chef d`Etat », avant d’avouer : « Nous faisons tous nos efforts pour (…) que le président Ouattara puisse véritablement s`installer au pouvoir ».

La présence de militaires français (et de l’onuci) aux côtés des rebelles lors des affrontements a été maintes fois dénoncée par le gouvernement ivoirien. 14 soldats de types européens ont été retrouvés morts après les affrontements au siège de la maison de la télévision nationale mais il n’a pu, pour l’heure, être indiqué s’ils sont d’origine française.

La résolution 1975 de l’ONU votée mercredi à l’initiative de la France, demande « à toutes les parties d’œuvrer à la solution politique d’ensemble de l’Union Africaine (UA), se félicitant de la décision prise (…) de nommer un haut représentant chargé de la mise en œuvre de la solution politique d’ensemble. »

Cette résolution engage par ailleurs « toutes les parties à coopérer pleinement avec lui (le haut représentant de l’UA) ». Alassane Ouattara, fort du soutien de ses alliés (ONUCI et Licorne) a récusé le haut représentant désigné et engagé les hostilités militaires en ouvrant des fronts à l’ouest, au centre et à l’est du pays avant d’engager la « bataille d’Abidjan ».

Le représentant spécial du Secrétaire Général de l’Onu, Choï Young-Jin, par une « certification » controversée, a créé la confusion sur les résultats de l’élection présidentielle ivoirienne ce qui a replongé le pays dans une grave crise.

Le Conseil Constitutionnel, plus haute juridiction chargée de donner les résultats définitifs selon les lois ivoiriennes, a proclamé et investi Laurent Gbagbo, Président de la république. Une décision conforme à toutes les résolutions de l’Onu relatives à la Côte d’Ivoire, qui réaffirment le ferme attachement de l’organisation au respect de la souveraineté et de l’indépendance de ce pays.

 

Source: DirectScoop

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents