Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Crise de carburant au Tchad : 2012 commence sur les chapeaux de roues.

Publié par Ndouné sur 21 Janvier 2012, 15:02pm

Catégories : #Economie

station-service-penurie-de-carburant.jpgDepuis deux semaines, l’essence, le gasoil et même le pétrole lampant son devenus denrées rares à N’Djamena et un peu partout dans le pays. Devant les stations service, les voitures et les motos font d’interminables queues.

La situation est si préoccupante que toutes les ONG installées au Tchad s’en inquiètent. A l’image du HCR qui vient de prescrire à tous ses responsables de restreindre leurs consommations au maximum. Ce qui, bien évidemment les amène à réduire leurs activités auprès des réfugiés à l’Est du Tchad et en Centrafrique.

Conséquence ; les spéculateurs et autres marchands ambulants son entrés dans la danse et vendent le litre d’essence jusqu’à 1.000 FCFA.

Le plus inquiétant étant que la raffinerie de pétrole de N’Djamena construite par les chinois et inaugurée il y six mois – en Juin 2011 – est fermée depuis le jeudi 19 janvier sur ordre express d’Idriss DEBY en personne. Motif : incompatibilité d’humeur et mésentente sur les prix de vente des carburants entre les chinois – détenteurs de 60% du capital – et le gouvernement Tchadien qui, comme toujours ne va jamais jusqu’au bout de ses engagements ou de ses obligations.

La situation est si tendue entre Idriss DEBY et la Compagnie nationale Chinoise de Pétrole (CNPCI) qu’il a même été demandé au directeur général de cette société de partir du Tchad sans autre forme de procès et dans les meilleurs délais.

La raffinerie fermée, le personnel mis dehors, et les populations étranglées par le manque de carburant  dans un pays GRAND producteur de pétrole : ça commence bien en 2012 pour le Tchad !

Par D.L | Ndjamena-matin

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents