Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Des manifestants égyptiens réclament la chute de Moubarak

Publié par Ndouné sur 25 Janvier 2011, 19:08pm

Catégories : #Afrique

A l'instar de la révolte tunisienne, des manifestants égyptiens se réunissent ce mardi après-midi pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak.

 

Des manifestations hostiles au pouvoir égyptien ont lieu ce mardi en début après-midi à l'initiative de mouvements d'opposition s'inspirant de la révolte tunisienne. Quelque 15 000 personnes participaient ce mardi après-midi au Caire, face à un déploiement policier massif, à des manifestations pour des réformes politiques et sociales, inspirées par l'exemple tunisien.

Dans le centre du Caire, de nombreux manifestants rassemblés aux abords de la Cour suprême ont réussi à forcer un barrage de police et à se répandre dans les rues alentours en scandant "la Tunisie est la solution". Le mouvement s'est ensuite étendu au quartier de Mohadessine, dans l'ouest de la capitale où 2 à 3 000 personnes se sont rassemblées.

Les manifestants scandaient "Après Ben Ali, à qui le tour?", en référence au président tunisien chassé mi-janvier par une révolte populaire après 23 ans de pouvoir. Les manifestants scandaient également "à bas Moubarak", en référence au président égyptien, âgé de 82 ans et en place depuis 29 ans. Quelque 20 000 à 30 000 policiers ont été mobilisés dans le centre-ville, et le quartier du ministère de l'Intérieur a été bouclé, selon les services de sécurité.

Les effectifs des forces de l'ordre étaient renforcés à plusieurs grands carrefours de la mégalopole égyptienne, les manifestants ayant prévu de se rassembler en plusieurs endroits. L'Université du Caire était elle aussi sous haute surveillance des forces anti-émeutes.

Des manifestations suivies dans le reste du pays

Plusieurs mouvements militant pour la démocratie avaient appelé la population, au Caire et en province, à manifester pour faire de mardi une "journée de révolte contre la torture, la pauvreté, la corruption et le chômage". Plus de 90 000 personnes se sont déclarées sur Facebook prêtes à manifester.

Des ra... Lire la suite sur LEXPRESS.fr

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents