Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Des soldats libyens passeraient du côté des insurgés à Misrata

Publié par Ndouné sur 13 Mars 2011, 01:26am

Catégories : #Afrique

Libye_des_manifestants_anti-gouvernementaux_le_27.02.2011_p.jpgDes soldats gouvernementaux libyens engagés dans des opérations pour reconquérir la grande ville de Misrata ont déserté samedi et sont passés dans le camp des insurgés, a annoncé un porte-parole des rebelles.

Les forces fidèles à Mouammar Kadhafi ont tenté de reprendre Misrata, la troisième ville de Libye, dans la journée de samedi, mais ont échoué pour le moment, ont déclaré les insurgés.

Selon le porte-parole, Gemal, qui s'exprimait par téléphone de Misrata, la redoutée 32e brigade, commandée par Khamis, l'un des fils du colonel Kadhafi, s'est rapprochée de la ville mais sa progression a été perturbée par une mutinerie.

"Dans la matinée, les forces de Kadhafi se sont massées avec, apparemment, l'objectif d'attaquer la ville, mais Dieu l'a protégée. Il y a eu des dissensions au sein de la brigade Khamis", a-t-il expliqué.

"Nous savons tout cela par des soldats qui ont déserté après ces disputes. Ils ont rejoint les insurgés et ont dit que des dizaines d'éléments du bataillon ont manifesté leur refus de tuer des civils innocents", a continué Gemal.

"Certains se sont enfuis. D'autres nous auraient rejoints mais les pro-Kadhafi leur ont tiré dessus", a-t-il dit.

Ces événements n'ont pas pu être confirmés de source indépendante.

Misrata, qui compte 300.000 habitants, est située à 200 km à l'est de Tripoli.

Selon des habitants de Misrata, qui est assiégée par les troupes loyales au régime, la ville manque de matériel médical.

"Ce qui nous inquiète le plus concernant la situation humanitaire, c'est le manque de médicaments et d'installations de soin", a dit un habitant.

Gemal a reconnu lui aussi cette situation: "Nous manquons de médicaments et de matériel médical. La ville n'a aucun moyen de reconstituer ses stocks. Il n'y a pas de pénurie alimentaire, Dieu soit loué".

 

Mariam Karouny, Eric Faye pour le service français

Source: Reuters

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents