Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Interview : Abdallah Chidi, tchadien exilé aux USA, décrit les maux du régime Idriss Deby

Publié par Ndouné sur 23 Octobre 2013, 12:45pm

Catégories : #Interview

ABDALLAH CHIDI DJORKODEI
«Le patriotisme qui bouillonne en moi m’oblige d’agir pour mon peuple»

Lire l’intégralité de cette interview réalisée dans le cadre de la 68ème Assemblée Générale de l’ONU à New York où Abdallah Chidi, tchadien exilé aux USA, décrit les maux du régime Idriss Deby avec pour optimisme de voir son pays «briller de mille feux en Afrique et dans le monde entier».

Abdallah-Chidi-DJORKODEI-INTEGRATION.PNGDites-nous Abdallah Chidi, qu'est ce qui justifie votre situation d'exilé, d'abord au Maroc, puis désormais aux USA?

Je dois dire que j’étais au Maroc en tant qu’étudiant. Puis parallèlement à mes études, au vue de tout ce qui se passe au Tchad comme mal gouvernance, injustice, criminalité, mafia d’Etat, détournements de deniers publics, viols, la corruption ga- lopante, la dépravation des mœurs, etc., j’ai dû sacrifier beaucoup de mon temps pour m’engager non pas en politique mais plutôt dans la lutte pour la démocratie, la promotion des libertés et de la justice so- ciale, le respect des droits de l’homme, la bonne gouvernance, le sort des étudiants tchadiens restés au pays comme ceux de l’étranger et la formation de haut niveau, etc. Je ne pourrais donc fermer les yeux et se résigner comme un bon nombre de mes compatriotes, le patriotisme qui bouillonne en moi m’oblige d’agir pour mon peuple dont l’histoire rime avec cou- rage et dignité mais qui subit toutes sortes d’atrocités physiques et morales depuis l’arrivée du Dictateur Idriss Deby au pou- voir en décembre 1990. En réalité, nous n’avons pas le choix si nous voulons vivre dans notre pays et éviter le cas Somalien. Et aussi, le rêve et l’optimisme de voir un jour le Tchad, un pays doté de toutes les ressources minières et pastorales, briller de mille feux en Afrique et dans le monde entier. Au Maroc, j’ai échappé de justesse à deux tentatives d’agression pour ne pas dire d’assassinat. J’ai reçu des menaces di- rectes de mort de la part des obligés du régime MPS. Ma famille et mes amis sont également visés. Ainsi, une fois fini mon second cycle au Maroc, j’ai choisi les USA pour continuer ma formation et aussi pour ma sécurité physique. L’Afrique est hélas gangrenée par les lobbys mafieux occidentaux, la franc-maçonnerie et bien- tôt l’homosexualité. Ces gens ne reculent devant rien pour piller nos ressources et nous maintenir dans la servitude. .. Lire l'intégralité de l'interview en page 12 du journal Intégration.


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents