Deby ne peut demander l’autorisation des alliés pour ce retrait de peur de se mettre la corde au cou et ne peut non plus faire un retrait groupé de peur de bombardements. Alors la latitude est laissé à chacun individuellement de trouver voies et moyens de revenir au pays !! C’est ainsi que des chefs militaires avec des véhicules individuels tels Adam Harray, Aguid Cherif, Adam Guerdi dit « Adam Habroud », etc., ont détalé et aperçus à Tanoua coté Tchad. Selon ces fugitifs beaucoup des tchadiens càd les waddalkerim, les rikhais, les laoukoura les gody qui étaient transportés en Libye sur des gros porteurs, sont restés en Libye à la merci des prédateurs rebelles. Les mêmes auraient laissé entendre qu’ils n’ont aucune nouvelle et qu’il ne reste probablement de rien des premiers tchadiens embarqués en avion à partir d’Abéché et Amdjeress. Ceux-ci feront partie des pertes et profits pour la défense du Guide, à l’instar de leurs frères d’armes monnayés par le même Deby pour défendre le régime de Kabila fils contre les rebelles du RCD : le régime de Deby n’a jamais publié la liste complète des tchadiens disparus ou tués dans la jungle marécageuse du Congo, aucune famille n’a été informée officiellement ou dédommagée. C’est de bouche à oreille qu’il a été su de la disparition d’un tel ou tel autre. Pour les familles, leurs fils sont encore en vie ; ils sont juste en mission à l’intérieur du Pays.

Il en sera exactement la même chose pour les disparus de la Libye tant que les tchadiens ne demanderont pas des comptes ou on ne stoppe pas Deby dans ses activités mafieuses et honteuses de la sous location des militaires tchadiens.

Beremadji Félix
N’djaména

Source: Tchadactuel