Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


La Libye craint à son tour une rébellion

Publié par Ndouné sur 13 Février 2011, 10:08am

Catégories : #Afrique

Des groupes d’opposants libyens ont appelé à un rassemblement massif dans tout le pays contre le régime de Tripoli le 17 février prochain. Autorités libyennes inquiètes.

Le vent de contestation qui souffle en Afrique du nord s’approche de la Libye. Jusqu’ici resté à l’écart des protestations qui ont éclaté dans plusieurs pays arabes, avec les conséquences que l’on connaît notamment en Tunisie et en Egypte, le pays pourrait bien devoir affronter à son tour des manifestations de colère.

D’après le quotidien panarabe «AlSharq Al-Awsat», relayé par le «Corriere della Sera», la conférence nationale pour l’opposition libyenne a proclamé via internet le 17 février «journée de la colère». Les opposants, principalement des étudiants, appellent à «une manifestation de masse à travers le pays contre le régime en place».

Selon le journal transalpin, l’appel lancé sur le net créerait le désarroi au sein du gouvernement de Tripoli. Et il préoccuperait au plus haut point le colonel Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 1969. Pour parer à toute éventualité, le colonel convoquerait depuis trois jours des journalistes et activistes politiques pour faire le point sur la situation. D’après ce que révèle le site du journal Libya al-Youm, Mouammar Kadhafi a exprimé ses préoccupations, craignant «les risques inhérents à une situation éventuelle de chaos dans le pays». Il a également critiqué la chaîne Al-Jazeera, coupable selon lui d’avoir incité à la rébellion égyptienne. Mais le colonel a aussi pris la défense du président égyptien. «Ce n’est pas juste de s’en prendre à Moubarak. C’est un pauvre homme qui n’a même pas d’argent pour s’acheter des habits. Et nous l’avons aidé plusieurs fois. Les services secrets israéliens sont à l’origine de la situation actuelle», a-il dit.

Activiste arrêté

La réponse du régime libyen face aux menaces de manifestation ne s’est pas fait attendre. D’après Amnesty International, l’activiste et écrivain Jamal al-Hajji a été arrêté par les autorités suite à son appel à la manifestation publié sur internet. L’homme a été arrêté le 1er février dernier. Il était accusé d’avoir percuté un piéton avec sa voiture, une faute que l’écrivain conteste.

Source: 20minute Online

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents