Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Sarkozy : Fin de règne

Publié par Ndouné sur 11 Mai 2012, 02:04am

Catégories : #Françafrique

Sarkozy-fin.jpgDans quelques heures, le règne de Sarkozy prendra fin, et il ne nous manquera point. Un hyper Président, un dictateur presque, serait-on tenté de dire. Il a affiché tout son mépris aux Africains comme s’il avait un compte à régler avec eux. Il les a piétinés avec un plaisir non dissimulé. Son fameux « j’irai les chercher quoiqu’ils aient fait ! » à propos de ses compatriotes de l’Arche de Zoé, voleurs d’enfants tchadiens, tonne encore dans nos têtes. Puis, il en rajouta à Dakar, dans l’un des plus grands temples du savoir en Afrique, l’Université Cheikh Anta Diop ; « l’homme Africain n’est jamais rentré dans l’histoire.. »  Conquérant, sûr de lui et arrogant, devant une assistante tétanisée et couchée. Nul n’osa piper  mot. Aussi, mille ouvrages écrits à postériori ne pourront jamais effacer l’affront. Oui, il eut son heure de gloire en Afrique et il savoura toute sa puissance et ressentit à son tour, toute l’adrélanine qu’éprouvèrent certainement tous les gouverneurs coloniaux. Dire et faire ce qu’on veut, sans complexe, sans scrupules et sans aucun sentiment et sans ressentiment.

Il fit la guerre à Laurent Gbagbo, qui osa défendre les intérêts de son pays, le bombarda et l’expédia à la CPI. Il en fit de même, et en pire, avec Khaddafi avec qui, il travailla en bonne intelligence et surtout profita à fond de la manne financière pétrolière de la Libye. Homme d’un égo surdimensionné et profondément raciste, il vécut très mal la grosse démonstration de Khaddafi. Les Francais se sont sentis humiliés, lui aussi,alors, il lui fallait réparer l’affront .

Tout comme il l’a fait avec Bongo et tant d’autres, les soutiens se monnayent et se paient en cash dans le Sarkoland. Idriss Deby  sauvé à maintes reprises, fut l’un des plus gros contributeurs à la caisse noire de Sarkozy.Transport de valises d’euros, commandes invraisemblables d’euros à la Banque de France pour le compte du Tchad, en fait, un aller retour tout simplement. Sans aucun scrupule, il est de tous les coups tordus et la fin justifie bien les moyens. La plus grosse fortune de France, Mme Bettencourt a aussi financé la campagne de Sarko, comment penser un seul instant que les pouvoirs africains puissent échapper à la rapacité financière de cet homme.

Dire et faire ce qu’il veut. Il l’a fait en France où il a fait main basse sur les médias, en ayant tous les patrons des groupes financiers de son côté, d’importants cadeaux fiscaux leur ont été faits afin que Sarkozy fasse ce qu’il veut à TF1 par exemple, en exigeant le départ de PPDA, puis en plaçant Laurence Ferrari, ex petite amie, disent les mauvaises langues. La plupart des journaux, le Parisien, le journal du Dimanche, le Figaro etc… appartiennent à ses amis. Les radios idem, plusieurs journalistes feront les frais de leurs prises de position contre lui. Le célèbre humoriste de France Inter, Stéphane Guillon, l’un des directeurs de Paris Match, Pactrick Genestar, sans compter ceux qui furent mis sur écoutes comme les journalistes du Monde. On n’a jamais vu, en France, un Président de la République occuper la télévision pendant plus de 3 heures d’horloge et exiger une retransmission simultanée de son intervention sur trois autres chaînes.Son challenger lui reproche, à juste titre, d'avoir divisé les français au lieu de les rassembler,d'avoir attisé les conflits au lieu de les apaiser et de les régler.

Dans quelques heures, il quittera définitivement la scène politique française et ne compte plus exercer la politique. Et c’est tant mieux ! Le grand débat qui l’opposa à François Hollande a déjà annoncé sa chute. Et oui !  bête politique mais aussi  bête médiatique, il fut néanmoins dompté, poussé et bloqué au fond du court, il ne put en sortir pour reprendre l’avantage, monter au créneau et remporter le jeu. Arrogant et méprisant, il traita son adversaire de tous les noms d’oiseaux ; il déclara sa victoire écrasante avant le match. Nous allons exploser, pulvériser Hollande, entendait-on sur tous les tons. Il n’en a rien été, il perdit ce débat et c’est seulement son emprise, ses relations et ses réseaux dans le monde médiatique qui expliquent les commentaires du genre : « c’est un match nul avec un avantage à Hollande » Drôle de nul !

L’injure à la bouche lors de ce débat suivi dans le monde entier, il révéla sa véritable nature quand l’ensemble de ses tares lui furent jetées à la figure par Hollande. Il fit honte à la République comme l'a dit si justement un célèbre chroniqueur de la presse écrite française. Faut-il rappeler qu’il modifia le statut pénal du Chef de l’Etat pour courir moins de risque après son départ de la Présidence du fait des nombreuses affaires dans lequelles il est impliqué, notamment l’affaire Bettencourt, l’affaire de frégates taiwanaises, aujourd’hui, le financement de sa campagne par Khaddafi. Sans compter les dernières révélations du  Canard Enchaîné selon lesquelles, Bachir Saleh, ancien directeur de cabinet de Khaddafi, aurait obtenu un titre de séjour pour lui et sa famille ; exfiltré de Libye dans un avion suisse, il est actuellement protégé par les services de Claude Guéant. Le Tchadien Abakar Adoum Manany a été cité dans cette affaire, pour avoir joué un rôle dans les négociations entre les proches de Sarkozy et ceux de Khaddafi. A bord d’un jet privé, il aurait effectué plusieurs voyages entre Paris et Tripoli. On parlait de lui comme le « gentil coursier » commente le journal. En remerciement, il fut décoré de la Légion d’honneur et obtint la nationalité française. Des affaires à suivre...Lire la suite sur Zoomtchad.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents