Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Tchad : Attentat terroriste contre des soldats français sur fond de comédie du régime Deby à N’Djamena

Publié par Ndouné sur 10 Mai 2012, 17:28pm

Catégories : #Politique

tentative_assassinat_au_Tchad_image_montage_Tchadforum.jpgA la suite de l’incident du mercredi 9 Mai ayant vu deux soldats Français de l’opération « Epervier » tirés en pleine rue comme des lapins en plein N’Djamena, les supputations vont dans tous les sens.

Si sur les réseaux sociaux et autres blogs, on a parlé d’un ancien soldat démobilisé, ou d’un mutilé de guerre, des langues assez proches des cercles restreints du régime DEBY se sont déliées.

Ainsi une version tout simplement affolante a déferlé à N’Djamena comme une traînée de poudre. Il se dit en effet que cet attentat aurait tout simplement été pensé et planifié par Daoussa Deby – le frère aîné du chef de l’Etat – qui en aurait confié l’exécution à Zakaria Idriss DEBY. Quant au tireur, il s’agirait ni plus ni moins du colonel Kerim Eli, un proche des DEBY.

Pourquoi cette opération? Selon des sources fort bien informées des entourloupes du président Tchadien, Deby,  désorienté depuis que Hollande est élu président de la république française aurait décidé de faire monter les enchères vis-à-vis du nouveau président Français.

Aussi aurait-il renoué avec de vieux tours de passe passe déjà éprouvés  par le passé avec les humanitaires enlevés à la frontière, ou encore les chinois enlevés par ses propres hommes pour bénéficier du soutien français dans sa campagne de traque de la rébellion tchadienne au Dafour. Aujourd’hui, Deby cherche manifestement à maintenir ou renforcer le dispositif des éléments français au Tchad (Epervier) en créant de toutes pièces une apparence de situation d'insécurité - surtout contre la France, avec en perspective la main de Boko Haram.

En tout cas, le ministre tchadien de la Sécurité Ahmat Bachir n’a pas tardé  à pousser des cris d’orfraie et de fausse indignation. Il a ainsi  "condamné" jeudi  10 Mai ce qu’il a qualifié d’acte "insensé" d'un militaire tchadien ayant tiré mercredi sur deux soldats de l'armée française à N'Djamena. Ce qui s'est passé mercredi, a persiflé le ministre, est très regrettable. Nous condamnons cet acte commis par un voyou à l'encontre des soldats français, a indiqué à la presse le ministre de la Sécurité. Le militaire est aux arrêts. Une enquête est ouverte, et nous attendons les résultats de cette enquête qui déterminera les mobiles de son acte" a-t-il poursuivi, précisant que celui-ci serait "traduit en justice et répondra de ces actes devant la justice (...) Nous ne pouvons laisser impuni un tel comportement".

En tout cas, la soudaine nomination de Zakaria DEBY au Cabinet civil de la Présidence de la République ce jeudi 10 Mai  n’a trompé personne de ceux qui savent ce qui se trame. Vigilance !

Par D.L | Ndjamena-matin

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents