Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Tchad: Pendant que Deby prépare la cérémonie de son sacre…LE CLAN ZAGHAWA SE DECHIRE ET S’ENFLAMME.

Publié par Ndouné sur 18 Janvier 2011, 20:34pm

Catégories : #Politique

Plus de doute : Exactement comme l’avait fait en son temps Jean Bedel Bokassa en Centrafrique – en se  couronnant empereur – Voilà Idriss Deby Itno qui se prépare à s’offrir une rutilante et clinquante cérémonie d’auto  sacre de Sultan du Dar- Bilia à Amdjaress à la fin du mois de Février. Mais comme le despote  se méfie de plus en plus de la grande famille des Itno, il préfère s’appuyer et compter uniquement sur le clan de sa propre mère, celui des Gourkoula. Et déjà, ceux-ci ont  commencé à mettre les petits plats dans les grands. La poitrine bombée et les yeux injectés de sang !

 

Sur demande expresse de Sa majesté le sultan - président de la République,  Idriss Deby Itno (IDI), Mahmoud Adam Béchir, ambassadeur du Tchad en poste aux Etats-Unis d' Amérique –  soit dit en passant, d’origine soudanaise et ex gendre de IDI –,  vient de rassembler dans le cadre d’une méga réunion, toutes les personnes – résidant à N’djamena et ses alentours - appartenant au clan Gourkoula, celui des parents maternels de Idriss Deby,  et accessoirement toute personne bénéficiant de la référence identitaire clanique de la marque du « Hirri » sur ses chameaux.

 
Ce véritable conclave familial  s’est tenu le Dimanche 16 janvier 2011 de 10 h à 17 h.

Cette réunion clanique s’est tenue dans une ambiance surchauffée de regroupement identitaire et de cristallisation d’une  nouvelle alliance sacrée dans une très grande maison en face de l’Ambassade des Etats Unis à N’djamena.

Parmi les plus joyeux participants de cette réunion, on a  dénombré  un impressionnant bataillon de caciques du régime, et particulièrement ceux ayant  trop longtemps été étouffés par les neveux et petits fils de Timan Deby qui, ce n’est un secret pour personne, tiennent depuis longtemps à bonne distance du despote les gens de la famille maternelle du Général- président- Sultan.

On y a recensé, aux côtés des Gourkoula (Ennedi) : des Bidassa (issus du canton Anakaza du Borkou), des Klian (du canton Anakaza du Borkou), et même des Kreda Bidassa (Kanem). Tout ce beau monde  entouré par une pléthore de neveux et petit fils d’IDI hilares et pleins de morgue.  Au total, on a vu près de mille personnes réunies.


Le prétexte de la réunion a très vite été dévoilé par Mahmoud Adam Béchir qui, prenant  le micro dès l’ouverture, a argué de but en blanc  que Timan Deby – demi-frère de IDI tout récemment destitué de sa fonction de « Sultan » de Dar-Bilia –  « a insulté notre neveu Idriss Deby en lui disant qu’il n’a pas d’oncles maternels sur lesquels il pourrait compter, et que tout le pouvoir de notre neveu Idriss ne reposerait que  sur lui, Timan et ses oncles maternels les Kobé. C’est pourquoi, le président Idriss Deby, n’ayant pas apprécie cela fait donc appel aujourd’hui à sa famille maternelle en général, ainsi qu’à  toutes les personnes qui marquent leurs chameaux du «  Hirri »,  pour aller l’introniser à Amdjaress  le 25 février. ».

Tout était dit !

Avec cette réunion, la preuve est désormais établie que le torchon brule réellement au sein du clan des Itno, et même avec leurs alliés, les Kobé.


Après cette fracassante entrée en matière,  il aura été question  pour les participants,  de prendre, chacun à son tour,  le micro pour faire les  louanges du président- Sultan - général.
Avec, bien entendu le vif espoir que celles-ci parviennent aux oreilles du despote.


Mais il faut dire que parmi les intervenants, une personne  n’est vraiment pas passée inaperçue : Il s’agit de Moïta Tourki – ancien rebelle, récemment rallié au régime de IDI, qui avait été incarcéré le 9 Novembre 2010 puis gracié et libéré le 10 janvier 2011 en même temps que les autres.

Moïta s’est, à un moment donné,  saisi  du micro, s’est présenté de façon pathétique pour bafouiller lamentablement : «  bien sûr que le président vient de m’emprisonner. C’est parce que j’avais pris les armes contre lui. Mais Dieu merci, maintenant je suis libre. Et  prochainement je serai à son coté et le défendrai contre toute personne qui le combattrait. »


Après de longues palabres saupoudrées  des formules griotiques les plus dithyrambiques  – parmi lesquelles quelques unes du genre : « Que Dieu laisse cent ans en vie notre président IDI !» -  vint le moment de  mettre les mains dans les poches, car le nouveau « Sultan »  a besoin de sous, ceux du trésor public ne lui suffisant pas.

Sans tarder, le coup d’envoi fut donné: Daoud Hamit Dadou, le DGA de la Banque Commerciale du Chari (BCC) – gendre du nouveau Sultan -  posa un grand sac de jute contenant 250 millions de FCFA  sur la table,  suivi de Mahmoud Adam Béchir qui, pour sa part dégaina 100 millions de FCFA  en guise de contribution pour les besoins de  l’intronisation d’IDI à Amdjaress  le 25 Février prochain.   

Prochaine réunion  prévue le Dimanche 30 janvier 2011 pour la suite de la quête et la formation des différentes commissions d’organisation de la fête.

 A suivre…

Par D.L | Ndjamena-matin

Commenter cet article

Le Renard 22/01/2011 22:35


Hummmmmmmm


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents