Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Tchad : Représailles militaro-familiales sur la raffinerie de Djarmaye

Publié par Ndouné sur 21 Janvier 2013, 16:15pm

Catégories : #Politique

Vendredi 18 janvier en début de soirée 4 véhicules « Land cruisers 4x4» transportant environ une vingtaine d’individus vêtus de treillis militaire, et armés de fusils d’assaut et de lance roquettes foncent sur la raffinerie de Djarmaye et l’attaquent sans sommation.

Les militaires et agents de sécurité chargés de la protection du site sont surpris, mais résistent avec l’énergie du désespoir, et réussissent en tout cas à contraindre les assaillants à prendre la fuite.

Immédiatement, de folles rumeurs pleuvent sur N’Djamena et trainent à leur suite toutes sortes de thèses; la plus communément admise étant que ce qui venait de se passer à Djarmaye n’aurait été qu’une action terroriste menée par des djihadistes en représailles de la participation active d’Idriss Deby dans le conflit Malien. Quoi qu’il en soit, le bilan de l’attaque n’était pas gai : 2 morts et 2 blessés graves du côté de ceux qui protégeaient la raffinerie.

Mais le drame est que plusieurs des militaires attaqués avaient reconnu sans l’ombre d’un seul doute à la tête des assaillants, le lieutenant colonel Mahamat  Djouma – de la garde rapprochée du président -, l’un des multiples neveux d’Idriss Deby Itno!

Un neveu présidentiel devenu djihadiste ? La pilule était tout de même grosse à avaler.

Mais des confidences de plus en plus précises distillées dans les salons huppés de la capitale eurent vite fait de donner toute la dimension de la gravité de la situation, car il fut vite compris que le raid sur la raffinerie cachait plutôt d’énormes choses.

Daoussa DebyEn effet, il se dit que cette tonitruante attaque a eu pour source  … Une discorde entre le frère aîné et la sœur d’Idriss Deby Itno. Daoussa et Haïga.

Selon des informations puisées à très bonne source, il existe à N’Djamena une villa du président tchadien où se trouve un énorme magot dans lequel viennent se ravitailler les plus influents membres de la famille Deby Itno.

Haïga DebyJeudi 17 janvier dernier Haïga arrive donc dans cette villa pour se servir. C’est alors que survient Daoussa, le frère aîné qui, selon ce qui se dit, voulut tout simplement rafler les deux tiers du magot qui se trouvait Là. Refus de Haïga qui se fâche. Dispute entre le frère et la sœur. Dispute qui tourne très vite à l’algarade, Haïga étant même allée jusqu’à joindre au téléphone Idriss Deby sur le champ qui aurait demandé aux deux excités de se calmer et d’attendre son retour. Car le Président tchadien, plongé jusqu’au cou dans la crise Malienne, se trouvait à Abidjan au milieu des chefs d’Etats de l’Afrique de l’ouest.

Mahamat Djouma, l’un des nombreux neveux d’Idriss Deby avait assisté à la dispute entre son oncle et sa tante. Et à en croire un de ses propres amis, Djouma aurait déclaré sans ménagement à ses oncle et tante : « Ainsi donc, vous avez de gros sous que vous partagez entre vous, pendant que nous et nos familles nous trimons. Moi je vais créer un incident, vous allez me sentir ! »

C’est sur ces entrefaites que Mahamat Djouma aurait donc décidé de s’en prendre à la raffinerie.

Il se dit par ailleurs que la colère de Mahamat Djouma s’expliquerait d‘autre part du fait que des informations très précises avaient révélé que Daoussa  - qui revenait d’un voyage du Sénégal – est en train d’acheter des propriétés immobilières à Dakar, à tour de bras, dans l’optique de délocaliser ses investissements dans le pays de Macky Sall. Là où certainement un motif supplémentaire de la rage du neveu de constater que Daoussa, Haïga et ses autres oncles, tantes n’arrêtent pas de s’en mettre plein les poches, au détriment des neveux et nièces qui n’ouvriraient pas les yeux.

Voilà donc la famille présidentielle qui se met de nouveau sous les spots de l’actualité à scandale. Est- ce pour une affaire de frustration inter familiale que le neveu du président de la République s’est payé le luxe d’aller s’attaquer à une infrastructure nationale comme l’aurait fait un vulgaire terroriste?

Est-ce effectivement à cause d’une broutille familiale qu’un individu a choisi d’aller détruire un bien appartenant à tous les Tchadiens ?

Ou est-ce tout simplement parce que les Deby Itno sont finalement devenus absolument fous du fait du pouvoir absolu qu’ils exercent sur le Tchad ?

En tout cas, selon les dernières nouvelles, Idriss Deby Itno serait revenu d’Abidjan hier, Dimanche 20 janvier, dans l’après midi. Sans tambour ni trompettes. Un peu comme s’il avait peur…

Affaire à suivre.

Par D.L  | Ndjamena-matin

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents