Le site Ndouné

Le site Ndouné

Toute l’actualité en temps réel | Analyses et infos sur l'actualité : Tchad - Afrique - International


Tchad : sortie rocambolesque de Deby contre la BM

Publié par Ndouné sur 17 Décembre 2012, 21:08pm

Catégories : #Lu pour vous

Lors de son séjour à Paris, devant un Medef ébahi, Deby a fait une sortie époustouflante contre la Banque Mondiale (BM). Selon son entourage, il a fait une intervention tout à fait improvisée. Il a mis de coté le papier préparé par son staff. Dans son subconscient embrouillé, Deby pensait que le Medef est une organisation concurrente à la BM. Et fidèle à sa nature de vivre en créant de la zizanie entre les partenaires, Deby a cru bon de plaire au Medef en tapant sur la BM. Ce qu’il ignore ou fait semblant d’ignorer c’est que la BM est un organisme intergouvernemental, au service des Etats membres et des entreprises privées ; la plupart des grands investisseurs privés s’inspirent des paramètres socio-économiques fournis par le Groupe de la BM pour investir dans un pays, c’est pourquoi les invités, au dîner au gout amer de Deby, ont moyennement apprécié sa tirade contre la BM. D’ailleurs, certains participants s’étaient étonnés que Deby s’acharne sur la BM, alors que les éléments qu’il avance seraient de la compétence du FMI, n’y a-t-il pas une confusion  de la part de Deby entre les deux institutions ?

Deby à Paris 4-5 déc 2012Il faut souligner que les accusations de Deby à l’endroit du Groupe de la BM sont totalement infondées. Deby à la mémoire courte. C’est grâce à la BM qu’il  est en train de se barboter dans le pétrole tchadien depuis bientôt 7 ans. En disant que la BM refuse au Tchad l’initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endettés), il ignore que pour atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE, il faudrait mettre un peu de l’ordre dans ses finances : respecter les textes qui régissent l’engagement et le paiement des dépenses. Or chaque matin que Dieu fait, Déby viole allègrement ces règles qu’il a signées et qu’il s’assied dessus : des marchés, de plusieurs milliards, attribués, en violation de la loi, gré à gré ; prélèvement, sans justification de dépenses, des sommes colossales du Trésor Public ; privatisation à son profit et à ceux de sa famille des plus importantes régies financières (douane, permis de conduire, carte d’identité nationale, passeport, services domaniaux, etc…) ; monopolisation, au profit direct de Deby et de son épouse, des produits manufacturés par les entreprises publiques (cimenterie de Baoré, produits pétroliers de la raffinerie de Djarmaya, produits de la Cotontchad, etc…). Il faut être aveuglé par la cupidité et être malhonnête comme Deby que de vouloir demander à la Banque Mondiale d’alléger sa dette pour qu’il continue allègrement à détourner et dilapider sans retenue les ressources du Tchad. Lui semble oublier ce que les tchadiens n’oublieront jamais : il s’est marié à 26 millions de $ US pendant qu’ils mourraient de faim et cherchaient des céréales dans les termitières...Lire la suite sur Tchadactuel.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents